AEFE | Lycées français d'Afrique

Portail Afrique

Accueil > Ressources > Porfolio des enseignants débutants > Les observables > Préparation > Les progressions et les programmations sont présentes, utilisées et (...)

Les progressions et les programmations sont présentes, utilisées et adaptées

Le principe idéal de progression est qu’à chaque séance il y ait du nouveau, s’appuyant sur ce qui est déjà connu et maîtrisé.

Il convient donc tout d’abord de distinguer dans l’organisation de l’enseignement pendant l’année scolaire trois notions différentes :

1 - Le programme : il est organisé autour des grandes composantes de l’enseignement. Il établit une liste de notions à faire étudier. Il ne se préoccupe pas de l’ordre selon lequel ces activités sont menées dans la classe.

2 - La progression : élaborée par les enseignants en fonction de leur projet, elle établit un ordre dans les apprentissages, un itinéraire et des étapes parmi les notions, tout en tenant compte de points de passage obligés (…). Elle s’efforce de déterminer un enchaînement précis des séquences, de façon à éviter l’empilement et la juxtaposition des notions. Elle ménage également, entre les séquences, des temps de synthèse qui permettent de dresser avec les élèves le bilan des acquis (…).

3 - La programmation : elle se préoccupe de la distribution dans le temps (par semaine, par période, par année) des séquences retenues dans le cadre de la progression et prend en compte le calendrier scolaire (il est essentiel que des séquences ne soient pas coupées par des vacances (…). On s’attache à préserver une indispensable souplesse, permettant de faire varier le rythme des apprentissages selon les réactions, les difficultés et les intérêts des élèves. (…). La programmation ne peut s’établir qu’en fonction de la classe et de ses spécificités. Les principes de progression, en revanche, peuvent être précisés. »

En bref : le programme est la liste des connaissances et des compétences, sans ordre particulier. La progression comprend un enchaînement de séquences, apportant un ordre dans les apprentissages, un itinéraire, des passages obligés, des temps de synthèse, des bilans. La programmation consiste à placer les apprentissages, prévus dans l’ordre de la progression, dans le cadre du calendrier scolaire.

Les progressions et les programmations sont utilisées

Ces outils de l’enseignant ne doivent pas rester à l’état d’affichages ou d’intentions mais doivent être effectivement utilisés.

Les progressions et les programmations sont adaptées

Les progressions sont établies pour respecter un ordre dans les apprentissages. Les progressions sont une affaire de cycle en référence aux programmes en vigueur.

Les programmations quant à elles sont une distribution dans le temps (semaine, période, trimestre,…). Elle sont propres à l’enseignant qui les adapte en fonction des projets mis en place sur la période ou l’année et de ses élèves (profils linguistiques, élèves en difficulté,...).

Vous trouverez ci-dessous des exemples de progression en PS issues de l’école française d’Harare.