AEFE | Lycées français d'Afrique

Portail Afrique

Accueil > Ressources > Porfolio des enseignants débutants > Les observables > Outils de l’élève en maternelle > Le cahier de vie ou le cahier d’activités contiennent aussi des traces des (...)

Le cahier de vie ou le cahier d’activités contiennent aussi des traces des séances conduites en classe et retracent les apprentissages

Le cahier de vie est le cahier essentiel en maternelle, en absence d’une solution numérique

Outre le fait de retracer les activités extraordinaires de la classe (anniversaires, sorties, rencontres sportives, projets,...), il doit aussi pouvoir rendre compte des apprentissages menés au quotidien. Pour cela, les photos légendées sont le meilleur support pour éviter « que l’enseignant ne se sente obligé d’accumuler des fiches polycopiées pour montrer que l’on travaille... ».

Le cahier de vie doit être transmis de façon hebdomadaire. En effet, il est un support privilégié pour développer le langage oral des élèves, hors l’enceinte de l’école. De plus, il permet aux familles de mieux percevoir que l’école maternelle est le lieu où l’on apprend surtout en jouant et en manipulant.

Le cahier de vie peut être remplacé par un blog ou un « Padlet » dont les finalités sont les mêmes que celles décrites ci-dessus. C’est la solution qui apparaît la plus judicieuse. En effet, elle présente plusieurs avantages :

  1. les familles ont un accès permanent aux apprentissages de leurs enfants
  2. des supports sonores et vidéos peuvent être ajoutés et permettent, aux familles non-francophones en particulier, d’avoir accès à du langage « oralisé »
  3. la consommation de cahier est fortement réduite et cette solution présente donc un intérêt écologique qu’il convient d’encourager

Dans notre esprit, si une solution numérique est mise en oeuvre, il ne faut plus tenir un cahier de vie par élève. Un cahier de vie collectif suffit et permettra aux élèves de pouvoir le feuilleter lors du temps d’accueil ou lors des moments où les élèves sont en activité libre.

Remarque : Les appellations « Mon cahier » ou encore « Cahier des apprentissages » sont parfois également utilisées. Elles nous paraissent intéressantes.

Vous trouverez ci-dessous des exemples très intéressants de traces qui permettent de rendre compte des apprentissages faits en classe et qui évitent l’utilisation de fiches polycopiées :

  • des exemples de « news letter » ou « journaux de bord » hebdomadaires utilisés dans les classes de MS et GS du Lycée français de Luanda (Merci à M. Ducasse, Mme Henriot et Mme Dengler)
  • des exemples de pages d’un cahier de vie de PS du Lycée Français du Cap (Merci à Mme Rabier)

Un exemple de fonctionnement complémentaire à diffuser :

Il est ici particulièrement intéressant de faire partager ce que les enseignants de l’Ecole Française Champollion de Lusaka en Zambie ont mis en place pour associer davantage les familles aux apprentissages de leurs enfants. Ainsi, des blogs ont été créés qui rendent compte pour chacune des cinq classes de l’école de ce qui est appris à l’école. Il faut ici remercier M et Mme Rubio, les deux enseignants résidents de l’établissement qui ont su former leurs collègues à l’utilisation du logiciel « Padlet ». Enfin, pour vous démontrer que cela est possible à mettre en oeuvre, il faut ajouter que deux des cinq enseignants ont débuté l’enseignement cette année.

Voici le lien qui vous permettra de voir cet excellent dispositif de communication : http://eflusaka.com/blog-des-classes

Bibliographie

Les cahiers, mémoires de vie. Ève Leleu-Galland
CRDP d’Amiens - coll. Première École 2002 - 18 p., 16€