AEFE | Lycées français d'Afrique

Portail Afrique

Accueil > Ressources > Porfolio des enseignants débutants > Les observables > Gestion de la classe > La voix de l’enseignant est posée et reste modulée, en toutes circonstances.

La voix de l’enseignant est posée et reste modulée, en toutes circonstances.

Il est important de prendre de suite la bonne habitude de parler sans forcer sa voix. Une des erreurs assez régulièrement observées est de voir l’enseignant parler par-dessus le bruit de la classe pour se faire entendre. Bien entendu, cela est contre-productif et aboutit à renforcer les bavardages dans la classe.

Aussi, pour ramener le calme dans la classe, l’enseignant devra éviter de parler fort voire de crier. Il est préférable, par exemple, de se positionner bras croisés face aux élèves, de les regarder en montrant que l’on est pas satisfait, d’attendre que progressivement le calme revienne et de dire alors, avec une voix ordinaire : « Je ne suis pas content de votre attitude.... ». Si un élève s’agite ou se balance sur sa chaise, l’enseignant pourra se déplacer dans la classe, au niveau de l’élève, et poser sa main sur son épaule, cette communication non verbale invitera l’élève à se recentrer.

Le niveau sonore dans une classe est, dans la très grande majorité des cas, en corrélation avec la façon dont l’enseignant utilise sa propre voix.

Pour les maternelles, le retour au calme se fera par le biais d’une comptine ritualisée. L’élève utilisera sa voix, sa main ou son corps pour répondre aux attentes de l’enseignant. La voix de l’enseignant sera enjouée et entraînante, privilégiera l’entrée ludique de façon à capter l’attention des élèves.

Par ailleurs, un enseignant, dans ses lectures ou lorsqu’ils s’adressent aux élèves doit pouvoir « jouer » avec sa voix afin de communiquer les intonations, les émotions, etc.