AEFE | Lycées français d'Afrique

Portail Afrique

Accueil > Ressources > Porfolio des enseignants débutants > Les observables > L’évaluation des élèves > La traduction des résultats des élèves ne favorise pas la comparaison entre (...)

La traduction des résultats des élèves ne favorise pas la comparaison entre pairs et la stigmatisation

Note chiffrée ?

Circulaire de rentrée 2014 : La notation chiffrée « est souvent perçue comme une récompense ou une sanction » : « elle ne renseigne pas l’élève sur ce qu’il sait faire et ne sait pas faire ».

Les résultats des élèves relèvent d’une mesure individuelle des progrès réalisés par chacun et pour certains, des difficultés restant à surmonter.

L’école primaire ne doit pas être une école élitiste qui favoriserait la compétition entre les élèves. Chaque élève doit avoir sa place dans « l’École de la République » tel que définit dans les textes du code de l’éducation.
Une notation chiffrée ne reflète absolument pas les progrès des élèves et est en totale incompatibilité à la fois avec un enseignement bienveillant et un apprentissage par compétences.

N.B. : il ne faut pas céder à la pression des quelques parents nostalgiques du système qu’ils ont connu et qui réclament une notation chiffrée, et, ou tomber dans la dérive (en cycle III) d’une propédeutique du collège qui justifierait ce système de notation. La communication est la clef pour éviter cela : à la fois avec les parents lors de la réunion de rentrée et avec les collègues lors des conseils de cycle.

L’évaluation des élèves est une affaire d’équipe, de cycle et au-delà de politique sur l’école.