AEFE | Lycées français d'Afrique

Portail Afrique

Accueil > Ressources > Porfolio des enseignants débutants > Les observables > La différenciation > L’enseignant favorise l’entraide et la coopération dans la classe

L’enseignant favorise l’entraide et la coopération dans la classe

Le « Travailler ensemble » fait partie des compétences transversales à développer chez les élèves.

Dans les programmes, on trouve de nombreuses références à cette compétence. En maternelle par exemple : « Une école où les enfants vont apprendre ensemble et vivre ensemble ». En élémentaire dans le domaine de l’enseignement moral et civique, « coopérer en vue d’un objectif commun » fait partie d’un sous-domaine à part entière où la « coopération, l’entraide » sont des attitudes à développer chez les élèves.

La posture de l’enseignant ainsi que le « climat » de la classe seront deux facteurs déterminants pour que cette coopération et cette entraide entre les élèves se développent. « L’école primaire est un lieu d’apprentissage où la compétition entre les élèves n’a pas sa place » : cette valeur doit être véhiculée dans tous les enseignements. Cela peut s’avérer difficile à faire partager aux élèves en début d’année dans certains niveaux de classe de l’élémentaire. En effet, le besoin de se comparer aux autres, et pour quelques-uns d’entre eux, de se valoriser en dénigrant les camarades peut être fort. C’est par l’intermédiaire de l’EMC que l’enseignant parviendra à « casser » ce schéma et faire en sorte que les élèves se respectent les uns les autres en acceptant leurs différences.

La mise en place de dispositifs d’apprentissage où la coopération et l’entraide seront valorisées doit se faire progressivement à partir du début de l’année. Le travail en binômes ou le travail de groupe devra donner lieu à une production collective qui permettra à chaque élève une participation active au sein de l’équipe, valorisant ainsi chaque individu, quelles que soient ses compétences.

Ci-dessous, un document écrit par Madame Sandrine MORHAIN du Lycée Français de Luanda qui précise comment elle développe l’entraide et la coopération dans sa classe de CE1. Nous l’en remercions.