AEFE | Lycées français d'Afrique

Portail Afrique

Accueil > Ressources > Porfolio des enseignants débutants > Les observables > Conduite de classe > L’enseignant adopte une posture d’accompagnement des élèves

L’enseignant adopte une posture d’accompagnement des élèves

L’enseignant adopte une posture d’accompagnement des élèves. Il circule dans la classe, aide et valorise les élèves

"À l’opposé de la posture de contrôle, dans la posture d’accompagnement, le maître apporte, de manière latérale, une aide ponctuelle, en partie individuelle, en partie collective, en fonction de l’avancée de la tâche et des obstacles à surmonter.
Cette posture, à l’opposé de la précédente, ouvre le temps et le laisse travailler. L’enseignant évite de donner la réponse, voire d’évaluer. Il provoque des discussions entre les élèves, favorise la recherche des références ou outils nécessaires. Il se retient d’intervenir, observe plus qu’il ne parle" (Dominique Bucheton).

La circulation dans la classe est indispensable : outre le fait qu’elle rassure les élèves (proxémie), elle permet de réguler la discipline, de s’assurer que les élèves se sont mis au travail, qu’ils font bien ce qui est demandé, de reformuler individuellement une consigne, d’aider ponctuellement un élève bloqué, d’encourager les élèves, de (faire) corriger in situ les erreurs sur les productions, de réguler et d’évaluer les effets de sa pédagogie, ...

Pour en savoir plus :

Les postures enseignantes (Dominique Bucheton)