AEFE | Lycées français d'Afrique

Portail Afrique

Accueil > Ressources > Porfolio des enseignants débutants > Les observables > L’évaluation des élèves > L’élève est pleinement associé à ses progrès et ses réussites

L’élève est pleinement associé à ses progrès et ses réussites

Livret de réussite, cahier de progrès, retour oral fait aux élèves,…

Que ce soit en maternelle ou en école élémentaire, l’évaluation n’est pas un couperet qui tombe sur l’élève prévenu (ou pas) de celle-ci. L’évaluation a toute valeur pédagogique pour accompagner les élèves dans leurs apprentissages et dégager leurs réussites, leurs progrès et leurs difficultés restant à surmonter. Il est donc indispensable qu’en amont de tout apprentissage, l’élève sache ce qu’il va apprendre et quel sera l’objet de l’évaluation sans que celle-ci soit une « surprise ».

L’évaluation doit absolument être dédramatisée et les élèves pleinement associés à sa préparation. N’oublions pas que les apprentissages se font en classe et non à la maison ! Il est incongru dans le cadre d’un enseignement et d’une évaluation positifs de dire aux élèves d’apprendre leur leçon d’histoire à la maison pour le contrôle du lendemain. En revanche, planifier les révisions et faire une réactivation des savoirs et savoir-faire régulières dans la classe est une bonne pratique à adopter. Tous les critères d’évaluation doivent être connus des élèves.

N.B. (dans le cadre d’une évaluation sommative) : avec les élèves, il est préférable de parler d’évaluation des apprentissages plutôt que de « contrôle des connaissances ». Il n’y a pas de « pièges » dans une évaluation. L’objectif n’est pas de mettre les élèves en difficulté mais de contrôler les effets de l’enseignement mis en place. N’oublions pas que des résultats peu satisfaisants à une évaluation sont en majorité dus aux apprentissages mis en place par l’enseignant.

Préférer des évaluations courtes, ciblées sur un ou deux objectifs d’apprentissage (éviter les évaluations de plus de 10 min en cycle II et de plus de 15 min en cycle III).

Ne pas céder à la tentation de faire la « semaine des contrôles » précédant le remplissage des bulletins périodiques. Étaler les évaluations dans le temps.

Ci-dessous, des exemples de cahiers de progrès en CE2, issus du Lycée Français de Djibouti (Merci à Madame Estelle VAUXION pour son partage).