AEFE | Lycées français d'Afrique

Portail Afrique

Accueil > Ressources > Porfolio des enseignants débutants > Les observables > Conduite de classe > Dans tous les apprentissages, des objectifs langagiers sont définis afin de (...)

Dans tous les apprentissages, des objectifs langagiers sont définis afin de développer la maîtrise de la langue orale. De plus, les ateliers de langage sont quotidiens

« Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions » est la priorité numéro 1 des apprentissages à l’école maternelle.

« Le mot « langage » désigne un ensemble d’activités mises en œuvre par un individu lorsqu’il parle, écoute, réfléchit, essaie de comprendre et, progressivement, lit et écrit. » (programmes 2015). Comprendre et s’exprimer sont les maîtres-mots de cette maîtrise de la langue.

Il faut donc que l’enseignant ait toujours à l’esprit que les activités qu’il propose à ses élèves, quel que soit le domaine, ont, outre les connaissances et capacités liées à la discipline, une visée linguistique. On parle d’ailleurs dans les programmes de « langages » au pluriel. Ainsi, le langage du domaine « s’approprier le monde », celui d’« agir, s’exprimer à travers l’activité physique », etc. ont tous leur place en termes d’apprentissages organisés et planifiés au sein des différentes temps de la journée.

Pour que des « ateliers de langage » puissent avoir lieu, cela suppose la mise en place d’un dispositif particulier où une partie des élèves sera prise en charge par l’enseignant en « atelier dirigé » (cet atelier ne sera jamais pris en charge par l’ASEM). Ces ateliers ont pour objectif de développer la compréhension, le vocabulaire et la syntaxe mais aussi les capacités d’expression en interaction avec les autres élèves (le moins possible avec l’enseignant).

La régularité est indispensable pour asseoir les compétences langagières. Plus « l’immersion » dans la langue française sera importante, répétitive et régulière, plus les élèves acquerront des compétences langagières solides.

Pour en savoir plus :