AEFE | Lycées français d'Afrique

Portail Afrique

Accueil > Ressources > Porfolio des enseignants débutants > Pédagogie et didactique > Pédagogie générale > Bien utiliser un manuel

Bien utiliser un manuel

Les manuels peuvent être une aide précieuse pour commencer.

En général, les contenus des programmes y sont répartis sur l’année, découpée le plus souvent en demi-trimestre. Les manuels sont également un lien avec les familles. Par ce biais, elles peuvent avoir une idée de ce que les enfants vont apprendre.

Les manuels donnés aux élèves doivent être en conformité avec les programmes autant en termes de contenu que de démarche pédagogique.
En tout état de cause, le guide pédagogique est un incontournable indissociable de l’utilisation du manuel.

En revanche un ancien manuel pourra être utilisé pour des exercices d’entraînement à condition de les choisir judicieusement (en référence aux programmes notamment).

QU’EST-CE QU’UN MANUEL ?

On trouve dans un manuel ce qui est indispensable concernant la notion abordée, des situations de découverte qui permettent d’aborder la notion, des exercices d’entraînement et des textes de synthèse.

On ne trouve pas dans un manuel : la préparation, le rôle du maître, la différenciation pédagogique.

Le manuel scolaire est très utile au professeur des écoles débutant, en particulier dès les premiers jours de classe. Le guide pédagogique qui l’accompagne garantit la cohérence entre la démarche, les activités et les contenus. S’y référer est essentiel.

ATTENTION ! La connaissance des programmes officiels est obligatoire. À ce jour, les programmes en vigueur datent de 2015. En maternelle : BO Spécial N°2 du 26 mars 2015 et ceux de l’élémentaire pour la rentrée 2016 : BO Spécial N° 11 du 26 novembre 2015.

Les contenus des manuels scolaires ne sont qu’une interprétation de leurs auteurs et n’engagent que les éditeurs (avoir un regard critique sur les manuels fait partie du métier d’enseignant).

NB : ce n’est pas parce qu’il y a 12 exercices dans le manuel de mathématiques pour une leçon donnée que ces 12 exercices doivent être faits par les élèves ! Le type et le nombre des exercices relèvent du choix pédagogique de l’enseignant en tenant compte de la notion abordée, du temps nécessaire à la réalisation de ces mêmes exercices et surtout de la différenciation pédagogique mise en oeuvre. Tous les élèves ne feront pas forcément tous les mêmes exercices.

Ce n’est pas la quantité qui prime mais la qualité de l’exercice en adéquation avec la notion et l’objectif de la séance.

Conseils :

  • Limiter le nombre d’exercices « à trous ». Ces derniers sont limités en termes de réflexion de la part des élèves.
  • Varier le type d’exercices. Réfléchir à une progression en termes de difficulté pour les exercices donnés aux élèves.
  • Ne pas « brûler les étapes » et asseoir les compétences avant de passer à la notion suivante (plus complexe et qui nécessite les pré-requis de la précédente).